Anne-Marie D'AMICO

Comportementaliste

Spécialiste des relations Homme-Chat et Homme-Chien. Des comportements félins et canins.

Formée par le professeur M. CHANTON, docteur en Ethologie, créateur du métier comportementaliste dans les années 1980.

La Clusaz, Grand Bornand, Saint Jean de Sixt, Thônes...  Annecy en Haute-Savoie, et Lyon.

Beaucoup de situations peuvent pousser le chat à éliminer hors de sa caisse. C'est généralement un signe d'anxiété, un trop plein de tensions qu'il a besoin d'évacuer. A présent, des solutions existent pour que ce comportement cesse.

Par Anne Marie D'Amico comportementaliste à Annecy, la Clusaz en Haute-Savoie, et Lyon

Beaucoup de situations peuvent pousser le chat à éliminer hors de sa caisse. A présent, des solutions existent pour que ce comportement cesse.

Une fois que l’on a vérifié auprès d’un vétérinaire qu’il ne s’agit pas d’une maladie organique comme la cystite par ex, on pourra conclure à une cause comportementale qu’il faudra traiter au plus vite, avant que l’habitude ne s’installe. Les causes sont généralement liées soit à un choc émotionnel, à un manque d’activités et d’espace, lorsqu’il y a trop de frustration comme la faim et l’envie de sortir, à une litière qui n’est pas adaptée, à un marquage de territoire, parfois pour familiariser son environnement, et très souvent pour évacuer des tensions accumulées.

En ce qui concerne la litière :

Il est déconseillé de mettre un couvercle sur la caisse. En effet, de nombreux chats ne se sentent pas en sécurité dans un lieu clos, d’où ils ne pourront surveiller ni fuir rapidement si un danger se présente.

Il en est de même pour l’emplacement de la caisse, qui ne doit pas être dans un lieu trop acculé ou isolé, ni dans un lieu de passage, car il y aurait trop d’indiscrétion. La caisse ne doit pas être placée à moins de 3 mètres de sa nourriture, le chat ne fait pas ses besoins où il mange. 

La fréquence de nettoyage :

La litière doit être changée régulièrement au moins (2 à 3 fois / semaine).

En revanche les selles devront être enlevées tous les jours. Une litière trop sale ou à l’inverse trop propre peut être stressante pour l’animal, qui à besoin de sentir légèrement son marquage urinaire afin de se rassurer. Aussi, lorsque vous lavez le bac à litière, évitez d’utiliser un produit trop odorant, le chat n’apprécie pas du tout les parfums et désodorisants. Parfois, vous pouvez laver la caisse seulement en la rinçant à l’eau très chaude. Privilégiez l’utilisation d’un substrat naturel et non parfumé, afin de respecter le sens olfactif de votre chat. 

Lorsqu’il s’agit de familiariser son environnement :

Le chat peut éliminer sur des objets ou des meubles dont l’odeur l’inquiète.

Ce réflexe arrive habituellement sur des objets venant de l’extérieur, qui introduisent sur son territoire de nouvelles odeurs parfois inconnues. Attention donc aux chaussures, aux sacs, et aux vêtements. On retrouve aussi fréquemment ce comportement lors de déménagement. Les chats sensibles et inquiets de nature, peuvent prendre l’habitude de marquer régulièrement tous ces objets nouveaux. Dans ce cas, si le marquage devient systématique, on pourra reconditionner le chat à préférer sa litière.

Mais attention, tout conflit avec votre chat, ne ferait qu’aggraver la situation. Il faut donc garder son sang froid et ne pas le réprimander ni s’énerver, afin d’analyser la situation avec clairvoyance. 

Le marquage de territoire : 

Il faut savoir que le monde de l’espèce féline est un monde essentiellement olfactif. C’est pourquoi le chat passe beaucoup de temps à déposer des phéromones, en se frottant contre nous ou sur des objets. Ont retrouve aussi ces phéromones uniques à chacun, dans l’urine et dans les fèces. Elles contribuent à familiariser tout objet nouveau et inquiétant, et indiquent que le territoire est occupé, si un congénère s’approchait d’un peu trop près. C’est d’ailleurs très souvent le cas, lors d’une mauvaise cohabitation entre plusieurs chats.

Lorsqu’il s’agit d’évacuer les tensions accumulées :

C’est très souvent que quelque chose dans la relation avec son « maître » ne lui convient pas.

On retrouve fréquemment ce comportement d’élimination à la suite de réactions négatives des propriétaires de l’animal. Par ex : Si le chat a fait une bétise ou ses besoins, et qu’en réaction son propriétaire le réprimande, le puni ou le tape, et bien le chat qui ne supporte pas le conflit ni trop d’autorité, ira instinctivement s’apaiser en éliminant hors de sa caisse. En effet, s’il y a réaction négative, ce comportement risque de devenir régulier. L’animal, alors deviendra méfiant de cette personne et par anxiété, il se soulagera sur les vêtements, et des lieux comme le fauteuil, où l’odeur de cette personne est présente.

Cela deviendra un vrai cercle vicieux.Pour le chat, c’est très rassurant de laisser son odeur sur une autre qui l’inquiète.

C’est le seul moyen qu’il possède avec l’agressivité pour évacuer l’anxiété qui l’envahit.

On ne peut empêcher ce comportement, car les tensions accumulées doivent s’évacuer d’une manière ou d’une autre !  En réalité, ces conduites ne font que traduire le mal être ressenti par l’animal, lorsqu’il est placé dans des situations anxiogènes et incomprises.N’oublions pas que son environnement d’origine a bien changé. Passer de la nature à un appartement est loin d’être évident. D’autant plus, qu’il ne peu plus exprimer certains comportements, tel que la chasse... C’est un besoin vital, qu’il est vivement conseillé de compenser par le jeu au quotidien. Attention, car tout conflit avec votre chat, ne ferait qu’aggraver la situation. Il faut donc garder son sang froid et ne pas le réprimander ni s’énerver, afin d’analyser la situation avec clairvoyance.  Ce n’est qu’en cherchant les causes exactes des perturbations, souvent avec l’aide d’un comportementaliste, que l’on pourra aider l’animal et son propriétaire.

Retrouvez les sujets du mois, émissions rediffusées sur Lyon 1ère

  • Des espèces différentes

    Les animaux et nous n'avons pas les même besoins, n'oublions pas de respecter les leurs même lors d'une simple promenade. Laissons-les flairer, marquer à leur guise.

    Lire la suite...  
  • Une vie attachée

    Vivre attachée ne provoque que de la frustration et désocialise le chien.

    Vivre ainsi, est une vie de souffrance !!!

    Lire la suite...  
  • Les conseilleurs

    Seul un professionnel et comportementaliste pourra vous apporter une aide et toujours sans violence, si votre animal produit un comportement perturbé. Avant de donner un conseil, il faudra tenir compte de nombreux paramètres que lui seul sera évaluer. Suivre de mauvais conseils aggravent la situation.

    Lire la suite...  

Certificat de capacité N° 69-CC-AD-272 

Membre de l'association CAD.            Adhérente au code de déontologie de la F.E.C.  Fédération Européenne des Comportementalistes

Retrouvez les conseils d'Anne-Marie D'Amico tous les jours dans la chronique "Chats Chiens Mode d'emploi" sur la radio LYON 1ERE

Association 3 AM
Aide Aux Animaux du Monde
Connaitre pour respecter

Statuts de l'association