Quelques règles de base sont à connaitre si l'on vit avec un chien afin de le respecter en tant que chien et de construire avec lui une relation de confiance. La violence est à bannir, et la solitude ne doit pas durée des journées entières, c'est une souffrance psychologique pour le chien qui est un animal social qui vit en groupe !

 

 

Afin de construire des bases solides et une relation harmonieuse durable avec votre compagnon dès son arrivée, il va falloir organiser les choses de manière à ce que votre chien se sente rapidement en confiance.

La séparation avec les siens, le trajet, l’arrivée dans ce nouvel environnement, tout ceci est très perturbant pour l’animal.

Mais dès le début, le chien a besoin de clarté, de cohérence et de constance de la part de son propriétaire.

Aussi, il est important pour son équilibre psychologique, de respecter sa façon de fonctionner en canidés.

Il y a certaines règles de base à connaitre si l’on vit avec un chien.

Alors voici quelques conseils, afin que votre chien trouve rapidement sa place d’une façon claire pour lui : Lorsque vous allez le chercher, prévoyez une personne avec vous afin qu’il puisse être sur les genoux, et non balloté dans tous les sens pendant le trajet qui est déjà très perturbant.

Restez neutre, ignorez s’il est malade ou s’il ressent de la peur. Cette peur démontre le stress que le chien ressent dans la voiture, qu’il n’a pas connue auparavant. Caressez un chien qui a peur lui montre que c’est normal d’avoir peur…

L’idéal serait d’avoir fait connaissance auparavant avec lui par plusieurs visites.

Avant de le récupérer, vous pourriez demander à l’éleveur de lui prévoir un tissu imprégné de son odeur et des siens afin qu’il puisse se rassurer pendant cette épreuve de séparation difficile.

N’oubliez pas non plus de prévoir de quoi l’attacher si vous faites une pose sur le trajet, n’ayant pas de repère il pourrait partir se réfugier n’importe où !

Il lui faudra un lieu de couchage comme un coussin... Un endroit dans lequel il pourra se réfugier, dormir, et ne pas être dérangé lorsqu’il est dans ce lieu.

Si vous souhaitez être en contact avec lui, il sera préférable de l’appeler pour qu’il vienne, s’il le souhaite. Ceci est une des règles de base dans le fonctionnement canin qu’il est important de respecter.

On ne dérange pas un chien dans son lieu de couchage !

D’ailleurs, vous pourriez lui garder une zone de tranquillité autour de son panier, dans laquelle il trouvera du calme et une sécurité émotionnelle plus facilement.

Si vous avez des enfants, expliquez leur cette règle essentielle, qu’il ne faut pas le déranger ni même le caresser dans sur son coussin, cela évitera des risques de défense de la part du chien lorsqu’il grandira.

Il est préférable de placer son lieu de couchage hors du couloir et éloigner de la porte d’entrée, car à ces emplacements, il serait dérangé trop souvent, même par les bruits de pallier et devrait surveiller les allées et venues des membres de la famille. Dans ce lieu placez-lui quelques jouets et os à ronger.

Un chiot doit toujours avoir de quoi mâchouiller et s’occuper.

Laissez-le découvrir et évoluer seul et seulement lorsqu’il sera prêt, dans son nouvel environnement, à son rythme et au calme.

En ce qui concerne la nourriture, le chien préfère manger au calme, seul sans qu’il ne soit dérangé. Enlever sa gamelle après le repas, cela évitera les risques surtout s’il y a des enfants qui s’en approche. Ceci est aussi une règle de base à respecter afin d’éviter les risques de morsures. Continuez la nourriture qu’il avait juste avant et prévoyez si besoin une transition progressive un peu plus tard.

Avec toutes ces émotions il risque d’uriner facilement. Pour lui apprendre la propreté, il faudra le sortir juste après les repas et à ses réveils fréquents, le chiot ne pourra se retenir longtemps. Si vous le surprenez en train de faires ses besoins dedans, portez-le normalement et mettez le dehors, ou il doit faire, ceci à chaque fois, et lorsqu’il fait dehors récompensez le à la seconde près par gourmandises et félicitations. (Voir mon texte sur la propreté).

La solitude de grands moment, s’apprend de manière très progressive et de suite à l’arrivée du chien. Pour l’aider à cela, évitez de répondre constamment à toutes ses sollicitations, et soyez le plus possible le maîtres des interactions.

Sachez tout de même qu’un chien est un animal social comme l’homme et qu’il souffre intérieurement de la solitude, alors surtout ne le laissez pas seul les journées entières !!!

C’est de cette souffrance que les aboiements, les besoins de partout et la destruction surviennent !

Pendant qu’il est jeune et un peu foufou, ou inquiet de la solitude, enlevez tout objet fragile, produits d’entretien à proximité, et vérifiez que les fils électriques soit bien cachés… Surtout, n’oubliez pas de lui donner du temps, un animal a besoin de s’épanouir en découvrant de la nouveauté à l’intérieur comme à l’extérieur, il a besoin de jeux, de stimulations au quotidien, mais respectez toujours son rythme de sommeil, un chiot dort très souvent…

La violence ne sert à rien dans l’éducation d’un animal, elle reflète seulement l’ignorance du fonctionnement canin !

Il est beaucoup plus respectueux et judicieux de récompenser les bons comportements plutôt que de punir les mauvais !!!

 

Par Anne Marie D'Amico comportementaliste à  La Clusaz, le Grand Bornand, Thônes...  Annecy en Haute-Savoie, et à Lyon

Retrouvez les sujets du mois, émissions rediffusées sur Lyon 1ère

  • Des espèces différentes

    Les animaux et nous n'avons pas les même besoins, n'oublions pas de respecter les leurs même lors d'une simple promenade. Laissons-les flairer, marquer à leur guise.

    Lire la suite...  
  • Une vie attachée

    Vivre attachée ne provoque que de la frustration et désocialise le chien.

    Vivre ainsi, est une vie de souffrance !!!

    Lire la suite...  
  • Les conseilleurs

    Seul un professionnel et comportementaliste pourra vous apporter une aide et toujours sans violence, si votre animal produit un comportement perturbé. Avant de donner un conseil, il faudra tenir compte de nombreux paramètres que lui seul sera évaluer. Suivre de mauvais conseils aggravent la situation.

    Lire la suite...  

Certificat de capacité N° 69-CC-AD-272 

Membre de l'association CAD.            Adhérente au code de déontologie de la F.E.C.  Fédération Européenne des Comportementalistes

Retrouvez les conseils d'Anne-Marie D'Amico tous les jours dans la chronique "Chats Chiens Mode d'emploi" sur la radio LYON 1ERE

Association 3 AM
Aide Aux Animaux du Monde
Connaitre pour respecter

Statuts de l'association