Le chien a besoin d'un leader, d'un être rassurant et sécurisant sans rentrer dans l'autoritarisme. Un meneur est un repère rassurant et sécurisant pour l’animal( qui normalement vit dans un groupe hiérarchisé).

Par Anne Marie D'Amico comportementaliste à Annecy, la Clusaz en Haute-Savoie, et Lyon

Il est souvent très bon pour le chien familier d’avoir un leader. Un meneur est un repère rassurant et sécurisant pour l’animal. Mais attention pas de dictature ! Trop d’autorité et faire vivre son chien dans la terreur nuira à la construction d’une relation de confiance et harmonieuse entre l’animal et son maître.

Le chien obéit à vos désir parce qu’il le veut bien, et aussi s’il en retire du plaisir, mais pas seulement parce que vous êtes son meneur. Un leader ne crie pas, il est sûr de lui et inspire la confiance. Dans le monde des canidés, le réel dominant n’agresse pas, il est sûr de lui et un regard suffit à remettre les autres à leur place !  Une relation dominant /dominé n’aboutit à rien de bon, puisque le chien vit dans la crainte. Ainsi, il ne pourra acquérir la confiance en lui et en vous qui lui faut pour devenir un chien complètement équilibré.

Il convient simplement de faire preuve de fermeté et non de violence, seulement lorsqu’il est nécessaire, et surtout de cohérence et de constance, Ex : ne pas lui autoriser ce qui était interdit la veille. Le leader décide des instants de jeux, des interactions… Mais il respecte les besoins de son chien et ne néglige pas ce qu’il aime. Il choisit seulement le moment.  Très souvent l’animal est punit ou récompensé pour quelque chose qu’il n’a pas fait (c’est l’interprétation des maîtres), l’animal ne comprend donc pas et ne mémorise pas le bon comportement à adopter.

Le chien possède une mémoire associative, et vie dans le présent,il est donc complètement inutile de le punir même 2mn après le mauvais comportement effectué.

De même que les récompenses et félicitations… doivent se pratiquer à la seconde près, dès le bon comportement effectué, si l’on veut que l’animal enregistre ce qu’on lui demande.

Aussi, il est très important qu’il est un lieu de couchage personnel, il lui permettra de comprendre plus facilement qu’il a une place bien à lui, claire et définie.

Le chien a besoin de règles de vie pour trouver sa place au sein de la famille, il doit connaître le mot NON ! lorsque c'est nécessaire.

Pour une relation harmonieuse basée sur la confiance mutuelle, il est nettement préférable de récompenser un bon comportement, plutôt que de punir un mauvais.

Attention, car la violence physique et psychologique ne fait qu’installer l’anxiété de l’animal encore plus profondément, elle ne résoud absolument aucun problème, et éloigne la confiance.

Retrouvez les sujets du mois, émissions rediffusées sur Lyon 1ère

  • Des espèces différentes

    Les animaux et nous n'avons pas les même besoins, n'oublions pas de respecter les leurs même lors d'une simple promenade. Laissons-les flairer, marquer à leur guise.

    Lire la suite...  
  • Une vie attachée

    Vivre attachée ne provoque que de la frustration et désocialise le chien.

    Vivre ainsi, est une vie de souffrance !!!

    Lire la suite...  
  • Les conseilleurs

    Seul un professionnel et comportementaliste pourra vous apporter une aide et toujours sans violence, si votre animal produit un comportement perturbé. Avant de donner un conseil, il faudra tenir compte de nombreux paramètres que lui seul sera évaluer. Suivre de mauvais conseils aggravent la situation.

    Lire la suite...  

Certificat de capacité N° 69-CC-AD-272 

Membre de l'association CAD.            Adhérente au code de déontologie de la F.E.C.  Fédération Européenne des Comportementalistes

Retrouvez les conseils d'Anne-Marie D'Amico tous les jours dans la chronique "Chats Chiens Mode d'emploi" sur la radio LYON 1ERE

Association 3 AM
Aide Aux Animaux du Monde
Connaitre pour respecter

Statuts de l'association