Quelques précautions sont à prendre avant l'arrivée d'un bébé afin d'éviter de trop perturbé notre animal qui supporte difficilement le changement que se soit relationnel ou environnemental.

 

-Avant que le bébé arrive, le chat sent qu’il se passe quelque chose, forcément car l’attitude de la mère change même inconsciemment. Déjà son état physique est différent (nausées, fatigue, silhouette qui se modifie, même notre odeur change), et on lui donne souvent moins d’attention.

Aussi, l’état émotionnel est différent, les futurs parents ressentent des angoisses, des émotions de joie, d’appréhension, et ce, de manière changeante, le chat est très sensible à tout cela. Une question revient souvent : Quel danger y a-t-il pour mon bébé ? Pour entretenir une cohabitation harmonieuse, il faut essayer de garder les mêmes habitudes en ce qui concerne le chat, l’attention qu’on lui porte (être même encore plus attentif et présent).        

- Ensuite vienne les préparatifs de la chambre du bébé (l’aménagement, les déplacements et l’arrivée de nouveaux meubles, les travaux et ses odeurs…)

Tout ceci est encore une énorme perturbation pour le chat. Lui qui n’apprécie pas du tout que son environnement bouge. C’est bien avant l’arrivée du bébé qu’il faut mettre en place les changements, afin  d’éviter au chat d’accumuler trop de nouveautés. Essayer d’aménager l’espace en une seule fois, ou réservez une pièce pour le stockage des affaires.

C’est trop angoissant pour le chat de voir défiler des meubles. Evitez le plus possible de déplacer son lieu de couchage, sa nourriture et sa caisse, qui sont ses principaux repères. En ce qui concerne les risques de toxoplasmose, effectuer les changements de litière avec des gants.Une fois la naissance du bébé qui est encore à la maternité, vous pouvez lui faire sentir régulièrement un vêtement imprégné de son odeur, en associant du plaisir comme des caresses qu’il affectionne particulièrement, et surtout des gourmandises. Gardez suffisamment de temps pour jouer et vous occuper du chat (quand le bébé dort par ex.) Votre chat peut produire des pipis pour évacuer son stress face à la nouvelle situation qui l’inquiète et recouvrir ces nouvelles odeurs par la sienne pour se rassurer. Surtout ne pas le réprimander, il ne comprendrait pas, et cela enfoncerai son anxiété plus profondément !!! L’idéal serait qu’il est accès à une pièce lui étant réservée, où le bébé n’irai pas. C’est un moyen de lui laisser un lieu où seule son odeur sera présente. Sinon lui organiser un coin tranquille et des cachettes en hauteur sur lesquelles il pourra se réfugier.

Et ne pas déposer des vêtements ou jouets de l’enfant sur ces lieux. L’animal doit toujours avoir suffisamment d’espace, afin qu’il est la possibilité de fuir s’il se sent en danger ! Qu’il ne soit pas coincé dans un angle de pièce. Petit à petit il viendra sentir de lui-même sans obligation le bébé. Attention de ne pas s’affoler ni crier lorsqu’il s’approche pour sentir l’enfant, car il pourrait associer le petit a du stress, de la peur et par la suite le craindre. Cohabitez sereinement et réagissez si besoin calmement et sans réprimande.  Ayant une mémoire associative, augmentez les gourmandises, les câlins et jeux lorsque vous êtes avec le bébé. Ainsi, l’animal enregistrera que c’est mieux pour lui lorsque le bébé est présent, et il sera encore mieux accepté. Evidemment, lorsque le petit trottera à 4 pattes, si le chat paraît craintif de l’enfant, ne pas laisser le bébé s’approcher de l’animal. Cette relation entre le chat et le bébé se fait généralement naturellement, il suffit d’être confiant, respectueux et attentif à tous.  

Par Anne Marie D'Amico comportementaliste à  La Clusaz, le Grand Bornand, Thônes...  Annecy en Haute-Savoie, et à Lyon

 

Retrouvez les sujets du mois, émissions rediffusées sur Lyon 1ère

  • Des espèces différentes

    Les animaux et nous n'avons pas les même besoins, n'oublions pas de respecter les leurs même lors d'une simple promenade. Laissons-les flairer, marquer à leur guise.

    Lire la suite...  
  • Une vie attachée

    Vivre attachée ne provoque que de la frustration et désocialise le chien.

    Vivre ainsi, est une vie de souffrance !!!

    Lire la suite...  
  • Les conseilleurs

    Seul un professionnel et comportementaliste pourra vous apporter une aide et toujours sans violence, si votre animal produit un comportement perturbé. Avant de donner un conseil, il faudra tenir compte de nombreux paramètres que lui seul sera évaluer. Suivre de mauvais conseils aggravent la situation.

    Lire la suite...  

Certificat de capacité N° 69-CC-AD-272 

Membre de l'association CAD.            Adhérente au code de déontologie de la F.E.C.  Fédération Européenne des Comportementalistes

Retrouvez les conseils d'Anne-Marie D'Amico tous les jours dans la chronique "Chats Chiens Mode d'emploi" sur la radio LYON 1ERE

Association 3 AM
Aide Aux Animaux du Monde
Connaitre pour respecter

Statuts de l'association