Le chat se sert d’outils de communications différents pour communiquer, il y a les odeurs, les postures, les vocalises, le regard, et le sens qu’il utilise le plus est l’odorat.

 

Le chat se sert d’outils de communications différents pour communiquer, il y a les odeurs, les postures, les vocalises, le regard, et le sens qu’il utilise le plus est l’odorat.

La communication visuelle : Les traces que les griffades laissent servent aussi de marquage visuel, pour signifier que c’est son territoire. Les griffades ont pour objectif d’être le plus visibles possible à l’entrée, sur le canapé et pièce à vivre), même s’il n’y a pas d’autre chat. Les postures et les regards qu’il déploie, permettent au félin d’impressionner ses congénères qui l’observent, en leurs signifiant son état émotionnel.

En effet, le chat gonfle tous ses poils, marche sur le côté pour se grandir dans l’espace afin de paraître plus impressionnant et intimidant, donc plus fort que les autres. C’est une attitude de bluffe qui pourra parfois éviter des bagarres.

Les oreilles, elles, affinent le message envoyé. Elles n’ont pas la même signification, qu’elles se positionnent droites, aplaties en avion ou  couchées en arrières.

La queue par ses positions, montre à ses congénères et à nous humains son humeur du moment. Qui peut être : la peur, la curiosité, l’énervement, l’envie de jouer, la bonne humeur, et la menace…

Les yeux aussi ont un rôle capital dans la communication féline, le chat peut faire passer un message par un simple regard, en dilatant les pupilles ou en fermant les paupières.

Il possède un regard changeant et très expressif, c’est peut être ce qui le rend mystérieux.

La communication olfactive et tactile : L’odorat est le sens que le chat utilise le plus pour communiquer.

Il possède à différents endroit de son corps des glandes émettrices de phéromones. Elles sont situées aux  commissures des lèvres, sur les tempes, sur la base de la queue, sur les flancs et bien sûr entre les coussinets des pattes. C’est aussi pour cette raison qu’il fait ses griffes, et parfois gratte le sol, c’est une manière de déposer sa carte d’identité.

Toutes ces phéromones servent à signaler son passage aux autres chats.    Les excréments et surtout  l’urine contiennent beaucoup de phéromones, c’est pourquoi le chat qui a accès à l’extérieur et qui n’est pas castré, passe énormément de temps à uriner sur des supports en hauteur. Il signifie ainsi à qui appartient ce territoire.Les phéromones sont des outils de communication très précieux, elles servent de carte d’identité (à savoir qui est le chat), permettent d’indiquer son état émotionnel du moment (s’il est apeuré ou paisible), et puisqu’elles résistent au temps, savoir quand le chat est passé.

Le chat utilise aussi la communication tactile en se frottant sur nous. Entre chats qui s’entendent, le contact permet d’entretenir les liens et les « amitiés ».

Il se frotte aussi constamment aux objets de son environnement pour y déposer son odeur (ses phéromones), c’est une manière de se rassurer en rendant plus familier ce qui l’entoure.

La communication sonore :Les miaulements entre chats ne sont pas très fréquents, et dans des circonstances précises.

Pour se retrouver, la chatte et son chaton communique par des ultrasons que nous humains ne percevons pas. Pour l’homme, c’est un miaulement en playback.  En revanche, le chat se sert surtout des signaux vocaux pour communiquer avec l’homme. Il y en a 11 d’après les dernières études scientifiques, (le ronronnement, le miaulement, le grognement, la trille, le miaulement long de la chatte en chaleur, le miaulement du chat en rut, le crachat, le grondement de menace, le hurlement d’agression, le sifflement, le cri déchirant de douleur).

Ensuite, le chat va affiner ses vocalises afin de mieux se faire comprendre.

C’est la naissance d’un langage qui se met en place avec chaque chat et son propriétaire. Les tonalités des sons sont propres à chaque foyer, puisqu’elles se sont crées en fonction des demandes et des réponses mutuelles.

Par Anne Marie D'Amico comportementaliste à  La Clusaz, le Grand Bornand, Thônes...  Annecy en Haute-Savoie, et à Lyon

 

Retrouvez les sujets du mois, émissions rediffusées sur Lyon 1ère

  • Des espèces différentes

    Les animaux et nous n'avons pas les même besoins, n'oublions pas de respecter les leurs même lors d'une simple promenade. Laissons-les flairer, marquer à leur guise.

    Lire la suite...  
  • Une vie attachée

    Vivre attachée ne provoque que de la frustration et désocialise le chien.

    Vivre ainsi, est une vie de souffrance !!!

    Lire la suite...  
  • Les conseilleurs

    Seul un professionnel et comportementaliste pourra vous apporter une aide et toujours sans violence, si votre animal produit un comportement perturbé. Avant de donner un conseil, il faudra tenir compte de nombreux paramètres que lui seul sera évaluer. Suivre de mauvais conseils aggravent la situation.

    Lire la suite...  

Certificat de capacité N° 69-CC-AD-272 

Membre de l'association CAD.            Adhérente au code de déontologie de la F.E.C.  Fédération Européenne des Comportementalistes

Retrouvez les conseils d'Anne-Marie D'Amico tous les jours dans la chronique "Chats Chiens Mode d'emploi" sur la radio LYON 1ERE

Association 3 AM
Aide Aux Animaux du Monde
Connaitre pour respecter

Statuts de l'association