L'incompréhension est très souvent présente entre nos animaux et nous, nous ne communiquons pas de la même façon et nous interprétons leur réactions souvent à tort. Nous seul pouvons nous mêttre au niveau du chien, et communiquer à leur manière et en respectant leurs règles de vie.

 

Les comportements perturbés de l’animal sont la plupart du temps le résultat d’une mauvaise communication, ils expriment des difficultés d’adaptation de l’individu à son milieu, signalent un inconfort certain et même une détresse face au mode de vie qu’on lui propose. Pour l’homme, comprendre un chien n’est pas inné. Nous devons donc apprendre les principaux moyens de communication propres à l’espèce canine, et leurs fonctionnements.Le risque le plus fréquent, est de croire que le chien se comporte de manière identique à celle d’un être humain.

Pourtant spontanément nous interprétons les conduites canines de notre seul point de vue humain. Lorsqu’un chien ne parvient pas à comprendre ce que l’on attend de lui, cela provoque souvent sa peur. Dans ce cas il est essentiel de le respecter et de ne pas insister, et il est aussi nécessaire de se remettre en question. Avons-nous été clairs dans nos demandes ?

Nos messages sont-ils lisibles à l’espèce canine ? Pour obtenir une réussite de communication avec son animal, il convient d’être convainquant donc convaincu. Nous devons être crédibles, et le message doit être clair et lisible. Tous les signaux devront aller dans le même sens (le regard, l’intonation de la voix, les gestes…).

Ceci est primordial car le chien perçoit tout, même ce qui est émis involontairement, ainsi que notre état émotionnel. Le doute et l’émotion de peur risque de faire échouer la communication.Le chien n’a pas accès au contenu sémantique des mots, la communication verbale n’a pas de valeur pour lui. Mais, il a la capacité d’en mémoriser un grand nombre, et il sait les associer à une action, même s’il ne comprend pas le sens réel du mot. En revanche le chien sera très attentif à la communication para-verbale, plutôt qu’au sens des mots qui lui seront adressés.

C’est sur cette communication qu’il s’appuie pour interpréter les interactions auxquelles il participe. Le contexte, les liens affectifs, jouent eux aussi un rôle très important dans la communication entre nos deux espèces. Le chien se montre particulièrement sensible aux variations morphologiques, odorantes et vocales des humains.

Il a une mémoire associative, donc il associe un son à ce qui le concerne.

Le chien est peut-être l’animal qui a le système de communication le plus élaboré, et il évolue durant toute sa vie aux travers de ses rencontres canines.

Chez lui, chaque mouvement représente un message, le corps tout entier est un vecteur d’expression et un outil de communication. C’est en combinant tous les signaux produit par la queue, les oreilles, sa fourrure, ses pattes, sa position, sa face, ainsi que les sons émis, (grognement, aboiement), qu’il pourra exprimer toute une palette d’émotions et ses intentions.

Leur communication élaborée basée sur la modulation des signaux échangés, permet d’éviter l’affrontement direct. Et pour déjouer le combat, le chien tentera d’apaiser son congénère par des signes de dominance ou au contraire de soumission.

La méconnaissance de leurs  rituels et de leurs codes sociaux peut amener les propriétaires à des erreurs. Respecter toujours les grognements d’un chien, c’est sa manière de nous prévenir qu’il faut cesser et ne plus approcher.

Lorsque l’on vit en famille, il est très important de se mettre d’accord auparavant sur les règles à donner à l’animal.  Il faut être cohérent et constant, afin qu’il comprenne ce que l’on attend de lui.Les contradictions et les conflits entre membres de la famille se ressentent par le chien. Cela risque faire échouer la communication, et donc la compréhension pour l’animal. Aussi, le fait de changer régulièrement de réaction, ne facilite pas sa compréhension. L’animal a besoin de cohérence et de constance, d’une place clair et définie.

Dans l’idéal, l’homme devrait avoir le comportement du chien en imitant ses règles de vie sociales, puisque l’on sait que, plus la communication est proche des codes que l’animal respecte, et plus la relation homme / chien sera harmonieuse.

Par Anne Marie D'Amico comportementaliste à  La Clusaz, le Grand Bornand, Thônes...  Annecy en Haute-Savoie, et à Lyon

 

Retrouvez les sujets du mois, émissions rediffusées sur Lyon 1ère

  • Des espèces différentes

    Les animaux et nous n'avons pas les même besoins, n'oublions pas de respecter les leurs même lors d'une simple promenade. Laissons-les flairer, marquer à leur guise.

    Lire la suite...  
  • Une vie attachée

    Vivre attachée ne provoque que de la frustration et désocialise le chien.

    Vivre ainsi, est une vie de souffrance !!!

    Lire la suite...  
  • Les conseilleurs

    Seul un professionnel et comportementaliste pourra vous apporter une aide et toujours sans violence, si votre animal produit un comportement perturbé. Avant de donner un conseil, il faudra tenir compte de nombreux paramètres que lui seul sera évaluer. Suivre de mauvais conseils aggravent la situation.

    Lire la suite...  

Certificat de capacité N° 69-CC-AD-272 

Membre de l'association CAD.            Adhérente au code de déontologie de la F.E.C.  Fédération Européenne des Comportementalistes

Retrouvez les conseils d'Anne-Marie D'Amico tous les jours dans la chronique "Chats Chiens Mode d'emploi" sur la radio LYON 1ERE

Association 3 AM
Aide Aux Animaux du Monde
Connaitre pour respecter

Statuts de l'association