La peur extrème allant jusqu'a la phobie, est liée à une anxiété ou un traumatisme vécu par l'animal.

 

 

La peur est une émotion vitale chez l’espèce canine comme chez l’espèce humaine. C’est une émotion indispensable à la survie de l’espèce, qui nous permet d’être vigilants face au danger.

Cependant voir son chien ou son chat manifester des craintes élevées même devant des stimuli auxquels ils sont confrontés régulièrement, n’est pas un comportement normal !

C’est souvent un manque de socialisation et un apprentissage incomplet.

L’animal face à la peur adoptera une réaction adaptative, qui sera soit la fuite, soit faire face à la situation, soit l’immobilisation, ou encore une action de substitution. Le chien privilégiera la fuite pour se soustraire au danger, à condition bien sûr qu’il ne soit pas attaché, ni acculé dans le coin d’une pièce.

Sinon, il pourra s’immobiliser quelques instants, mais si la menace persiste, il optera pour l’intimidation, voire l’agression, afin de stopper l’objet de sa peur. Un chien attaché et non libre de ses mouvements se sentira facilement en  danger, il adoptera donc rapidement une attitude agressive s’il se sent menacé.

On le voit fréquemment lorsque deux chiens en laisse se croisent : Le 1er manifeste sa peur en grognant et en aboyant, le 2ème reculera soit menacera aussi, et s’il n’y a pas de résultat de replie, le 1er redoublera d’effort et risquera de passer à la phase supérieur, la morsure.  Ce sont les dangers de la laisse !!! La peur phobique, elle, cache une anxiété chez l’animal.

La phobie n’est pas, que le résultat d’une mauvaise adaptation  à quelque chose d’inconnu et donc d’inquiétant. Elle survient souvent après avoir vécu une situation traumatisante (la perte de son ancien propriétaire par exemple, ou bien d’autres circonstances…)

Aussi, certaines peur apparaissent à la suite d’une mauvaise socialisation et d’un apprentissage incomplet, et parfois même d’un problème d’adaptation de l’animal à ses conditions de vie. En effet, plusieurs changements rapprochés sont  difficile à vivre pour un animal fragile émotionnellement.

En construisant une relation basée sur la confiance, la complicité et le respect de l’animal, vous l’aiderez à surmonter ses peurs excessives et à s’adapter à son nouvel environnement.

 Par Anne Marie D'Amico comportementaliste à  La Clusaz, le Grand Bornand, Thônes...  Annecy en Haute-Savoie, et à Lyon

 

Retrouvez les sujets du mois, émissions rediffusées sur Lyon 1ère

  • Des espèces différentes

    Les animaux et nous n'avons pas les même besoins, n'oublions pas de respecter les leurs même lors d'une simple promenade. Laissons-les flairer, marquer à leur guise.

    Lire la suite...  
  • Une vie attachée

    Vivre attachée ne provoque que de la frustration et désocialise le chien.

    Vivre ainsi, est une vie de souffrance !!!

    Lire la suite...  
  • Les conseilleurs

    Seul un professionnel et comportementaliste pourra vous apporter une aide et toujours sans violence, si votre animal produit un comportement perturbé. Avant de donner un conseil, il faudra tenir compte de nombreux paramètres que lui seul sera évaluer. Suivre de mauvais conseils aggravent la situation.

    Lire la suite...  

Certificat de capacité N° 69-CC-AD-272 

Membre de l'association CAD.            Adhérente au code de déontologie de la F.E.C.  Fédération Européenne des Comportementalistes

Retrouvez les conseils d'Anne-Marie D'Amico tous les jours dans la chronique "Chats Chiens Mode d'emploi" sur la radio LYON 1ERE

Association 3 AM
Aide Aux Animaux du Monde
Connaitre pour respecter

Statuts de l'association