L'environnement et notre disponibilité est essentiel aux chats qui sont à présent domestiques. Ils ne supportent pas la solitude, et enfermé, nous sommes leur unique source d'activité. Alors réfléchissont à deux fois avant d'adopter un animal tel qu'un chat.

 

 

Il est essentiel de s’informer sérieusement et de se poser les bonnes questions avant de prendre un animal : auront nous assez de temps et l’envie à long terme de s’occuper de lui, le mode de vie et l’environnement est-il adapté à cette espèce, serais-je assez présent pour lui, l’environnement que je lui propose est-il assez grand pour ses réels besoins d’explorations ?

Ceci est fondamental, car l’ignorance des propriétaires concernant les règles de base du fonctionnement de l’espèce choisies et les besoins de l’animal peut engendrer de la négligence, ce qui devient une forme de maltraitance psychologique, même si elle n’est pas volontaire.

Nous savons maintenant que de la naissance à 4, 5… mois, le chat a encore besoin de sa mère et de téter. Même si elles se font plus rares, les tétées ont un rôle très important pour sa construction psychologique, le sevrage affectif n’étant pas terminé. L’âge d’adoption est important à respecter pour l’équilibre de l’animal et afin d’éviter le risque de comportements perturbés dus à des fragilités émotionnelles.

L’une des causes importantes des comportements perturbés est l’inactivité, l’enfermement, la solitude, en résumé  « l’ennuie ».

Les animaux familiers ont encore trop souvent des besoins vitaux qu’ils ne peuvent assouvir dans un appartement, avec tant de solitude. Un appartement trop petit est fortement déconseillé pour le chat qui a besoin d’explorer, normalement sur des kilomètres….

Lorsqu’il est seul la journée, il serait très bon pour lui permettre d’assouvir son comportement d’origine qui est la chasse, de lui laisser à disposition une boule à friandises. Cela va l’occuper pendant ces longues heures de solitude. Ce qui est aussi une bonne manière d’évacuer ses frustrations liées à l’enfermement.

Et si votre chat parfois reste seul la journée entière, il est indispensable pour son équilibre psychologique de ne pas s’absenter le soir.

Le chat domestique n’est plus un animal sauvage indépendant, il est socialisé à l’homme et surtout à son propriétaire, c’est lui son être d’attachement, son repère sécurisant, il est dépendant de lui pour tout (la nourriture, et l’activité dont il a grand besoin). La solitude lui sera donc très difficilement supportable !

N’oubliez pas que pour un chat  vivant en appartement, nous sommes sont unique source d’activité et d’action, le jour comme la nuit. C’est donc à nous de compenser ses manques par le jeu, régulièrement et plusieurs fois par jour.

En effet, le jeu est le comportement qui remplace le comportement de prédation de l’animal, et il ressent une très grande frustration s’il ne peut l’assouvir.

Attention aux gardes d’enfants partagées, car le chat risque de ressentir une grande frustration lorsque l’on alterne brutalement l’activité et l’inactivité. Pour son bien-être, il vous faudra compenser le manque des enfants en jouant encore plus avec lui chaque jour, et lui éviter la solitude.

Aussi, le chat est un animal qui vit très mal les changements environnementaux et relationnels, il apprécie particulièrement la routine qui lui évite ainsi trop de stress qu’il ne peut gérer. Il y a des précautions à prendre avant tous changements !

De nombreux chats aiment la présence sans pour autant être touché constamment.

Trop de contact et pas assez de délicatesse, risque de rendre l’animal « caressé mordeur », c’est un chat qui a appris à mordre dès qu’il est touché pour que cesse cette action.

Il ne supporte pas le conflit ni trop d’interdits. User d’autorité avec lui, risque simplement de détériorer la relation qui vous unie, et provoquer des comportements perturbés.

Vivant dans le présent, il ne comprend pas les réprimandes faites après l’action, il est donc totalement inutile et irrespectueux, de le punir….

Par Anne Marie D'Amico comportementaliste à  La Clusaz, le Grand Bornand, Thônes...  Annecy en Haute-Savoie, et à Lyon

 

 

 

Retrouvez les sujets du mois, émissions rediffusées sur Lyon 1ère

  • Des espèces différentes

    Les animaux et nous n'avons pas les même besoins, n'oublions pas de respecter les leurs même lors d'une simple promenade. Laissons-les flairer, marquer à leur guise.

    Lire la suite...  
  • Une vie attachée

    Vivre attachée ne provoque que de la frustration et désocialise le chien.

    Vivre ainsi, est une vie de souffrance !!!

    Lire la suite...  
  • Les conseilleurs

    Seul un professionnel et comportementaliste pourra vous apporter une aide et toujours sans violence, si votre animal produit un comportement perturbé. Avant de donner un conseil, il faudra tenir compte de nombreux paramètres que lui seul sera évaluer. Suivre de mauvais conseils aggravent la situation.

    Lire la suite...  

Certificat de capacité N° 69-CC-AD-272 

Membre de l'association CAD.            Adhérente au code de déontologie de la F.E.C.  Fédération Européenne des Comportementalistes

Retrouvez les conseils d'Anne-Marie D'Amico tous les jours dans la chronique "Chats Chiens Mode d'emploi" sur la radio LYON 1ERE

Association 3 AM
Aide Aux Animaux du Monde
Connaitre pour respecter

Statuts de l'association